e-Inclusion pour la Belgique

 

Dates : 2022 - 2026

Description

 
Le gouvernement fédéral a décidé de consacrer une partie des moyens du Plan européen de relance et de résilience (RFF) à la lutte contre la fracture numérique via le projet « e-inclusion for Belgium ». Un budget total de 26 millions d’euros est ainsi prévu, pour la mise en œuvre de projets actuels et futurs de lutte contre l’exclusion numérique.
Des 77 projets introduits après l’appel à projets lancé au printemps 2022 par la ministre de « l’Intégration Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté » Karine Lalieux, 40 ont été retenus et pourront être financés durant 3 ans dans les trois régions du pays : 11 en Flandre, 8 à Bruxelles et 21 en Wallonie. 
Grâce aux moyens européens, de nouveaux appels à projets seront lancés en 2023 et 2024. Ils s’adresseront une nouvelle fois aux CPAS mais cibleront aussi d’autres acteurs et actrices sociaux.ales (asbl, ONG, etc.).

Afin de s'assurer que chacun.e puisse participer pleinement à la société numérique grâce au Fonds européen de relance, le SPP Intégration sociale (SPP IS), en coopération avec Karine Lalieux, Ministre de l'Intégration sociale et de la Réduction de la pauvreté, a lancé le projet « e-Inclusion pour la Belgique » pour financer des projets qui éliminent les inégalités existantes et s'efforcent d'inclure les personnes vulnérables au numérique.

Le présent projet comprend un soutien scientifique dans le cadre de la mise en œuvre du projet e-Inclusion pour la Belgique par le SPP IS.

 

Objectifs

Le projet vise l'accompagnement scientifique dans le domaine de l'inclusion numérique belge et l'organisation de moments d'intervision et de consultation afin de soutenir les différents appels à projets sélectionnés, de diffuser les bonnes pratiques, d'établir un réseau d'acteurs et d'esquisser une politique fédérale d'e-inclusion.


Public cible

 

Actions

  • Soutien scientifique et accompagnement de l'équipe Digilab dans ses décisions pour orienter la politique fédérale d'inclusion numérique
  • Intervision : organiser et modérer les moments d'intervision entre les projets d'e-inclusion sélectionnés, et en rendre compte. Ces moments d'intervision ou d'échanges de connaissances visent à stimuler la durabilité des projets en partageant les expériences et en analysant en profondeur la pratique afin de mieux comprendre ce qui fonctionne bien et ce qui ne fonctionne pas.
  • Consultation multi-acteur.rice.s annuelle. Elle rassemble les différentes parties prenantes de l'inclusion numérique de toutes les régions et communautés et de tous les secteurs (public et privé). L'objectif est de stimuler le travail en réseau au niveau belge, de partager les bonnes pratiques nationales et internationales et de renforcer l'inclusion numérique en Belgique.
  • Analyse scientifique des conclusions des moments d'intervision et des consultations afin de mesurer l'impact des différentes initiatives sur l'état de l'e-inclusion en Belgique et d'orienter la politique fédérale d'e-inclusion. Un rapport fera le point sur la politique d'inclusion numérique, en tenant compte de ce qui a été développé dans le cadre des projets soutenus par e-inclusion pour la Belgique, mais aussi des connaissances et pratiques scientifiques nationales et internationales existantes.

 

Partenaires

 

Financement

UE         SPPIS

Partager cette page